du conseil au concret

N°3 :
La saison est à la fixation de ce qui fera
l’année prochaine et son quotidien.

  • Question posée :

A tous les niveaux de l’organigramme, cette période est complexe. Pour le hiérarchique, évaluer la potentialité d’évolution de l’équipe, de chaque personne est un exercice d’équilibriste où il n’est pas seul à tenir la barre.
Pour le ou les collaborateurs, c’est souvent un élément subit.

 

  • Ma réponse :

Pour approcher cette nouvelle année sereinement et en cohérence, il est bon que chacun comprenne et adhère.

Plutôt que de fixer parlons de négocier.

Négocier c’est :

  • Rapprocher les points de vue,
  • Construire ligne à ligne.

J’engage les collaborateurs et les hiérarchiques à se doter de moyens pour négocier.

Pour le hiérarchique, c’est fournir les références utiles pour réfléchir :

  • Les références internes :
         o  Année N-1 et N par collaborateur,
         o  En moyenne pour les différentes équipes,
         o  Les grands projets de l’année,
         o  Les différentes évolutions dans les grandes lignes,…
  • les références externes :
         o  Les tendances générales,
         o  Les tendances spécifiques,…
  • Les moyens qui seront développés dans le courant de l’année
  • Les tendances des évolutions souhaitées

Pour le collaborateur constituer sa vision pour l’année prochaine :

  • Ligne à ligne,
  • Produits par produits,
  • Mois par mois,…

La phase suivante sera non plus la fixation, ni la présentation
mais la négociation, l’adhésion individuelle puis collective.

Lors de cet entretien formel chacun pourra et devra apporter sa vision à l’autre et faire évoluer son point de vue.

Une négociation honnête et respectueuse qui permette de se convaincre et de convaincre l’autre.

Les budgets, le plan d’actions, les objectifs seront alors créés, constitués d’éléments concrets et perceptibles pour chacun.

Pour les collaborateurs :

Adhérer et non subir l’ensemble d’un projet.
Vraisemblablement quelques points de désaccord subsisteront mais clairement identifiés.

Tous auront une vision précise :

  • Des investissements personnels et collectifs à mettre en œuvre,
  • Une réelle maîtrise des actions et des objectifs à venir,
  • Une compréhension permettant à chacun d’agir plus rapidement et plus efficacement aux aléas l’année.

Pour le hiérarchique :

Une connaissance intime de l’adhésion de ses équipes est déjà une première mesure du risque sur l’ensemble de l’année.

Ainsi les actions correctrices pourront être montées, en cohérence, au fil de l’eau.

Cette démarche est un investissement lourd et complexe avec un retour sur investissement réel, au quotidien tout au long de l’année prochaine.

Une atteinte, voire un dépassement plausible et possible.

Nous contacter