du conseil au concret

N°13 :
Je recrute régulièrement.
Mais je ne parviens pas à fidéliser correctement mes collaborateurs

  • Question posée :

Plusieurs fois, j’ai recruté de nouveaux collaborateurs. Je ne sais pas si cela dépend de moi ou d’eux mais la « greffe » ne prend pas.

    

  • Ma réponse :

Cette question doit faire l’objet d’une analyse par phases de recrutement et d’intégration.
Les 2 questions sont :

  • Comment recruter de manière fiable ?
  • Comment fidéliser mon collaborateur ?

A la première question, il faut un préambule :

Le recrutement c’est la minimisation du risque

En effet, vous êtes en ressources humaines, dans une « science inexacte », la prudence est de rigueur.
Il faut mettre l’ensemble des moyens à votre disposition pour recruter le meilleur collaborateur possible.

1. Recruter de manière fiable.

Pour un recrutement efficace, vous devez planifier les différentes étapes :

  • Définition de vos besoins et attentes

La définition des besoins se résume trop souvent à la seule volonté de remplacer une personne sur le départ.
Prenez le temps de vous poser les questions d’organisation, de besoins à court, moyen et long terme.
Posez vous aussi les questions de complémentarité par rapport et par apport au groupe déjà en place :

     De quoi avez-vous besoin ? (techniques complémentaires)

     De qui avez-vous besoin ? (comportement : créatif, explorateur, gestionnaire…)

Des personnalités différentes pour être complémentaires

  • Contact

Le contact a pour seul but de donner envie aux candidats de prendre contact avec vous (annonce, cooptation…). Les différents supports doivent être aussi analysés en terme de rentabilité.

Donner envie.

  • CV et courrier

Son CV et son courrier doivent faire l’objet d’une analyse fine (type grille d’analyse binaire) concernant l’adéquation technique et de parcours avec vos exigences.

Si aucun candidat ne correspond à vos attentes, il vous faut :
Analyser la pertinence du support.
Redéfinir vos exigences.

  • Entretien

L’entretien est l’endroit ou le candidat doit s’exprimer. C’est votre premier acte de management avec votre futur collaborateur.

    Vous plantez le décor.

    Le candidat doit « se raconter ».

    Vous présentez l’entreprise et le poste.

    Vous répondez à ses questions.

    Vous prenez date pour votre réponse.

Vous devez mettre le candidat dans les conditions « de stress » de son emploi ni plus ni moins.

Le candidat s’exprime pendant 60 à 70% du temps.

  • Recrutement

C’est contractualiser un engagement tripartite : vous, votre société et le collaborateur.

Chacun apporte sa pierre :

    Vous                    : objectifs, plan d’intégration, accompagnement et suivi…

    Votre société       : support juridique, plan de rémunération, formation…

    Le collaborateur  : son temps, son savoir, ses compétences, sa motivation…

 

2. Intégrer pour fidéliser.

  • Intégration

Nous n’avons pas deux fois l’opportunité de faire une bonne première impression.
L’accueil restera ancré dans l’esprit du nouveau collaborateur tout au long de sa vie au sein de votre entreprise.

N’oubliez surtout pas que vous devez intégrer dans votre service tous les nouveaux collaborateurs, le nouvel embauché comme le collaborateur en mutation interne.

La volonté est de mettre en phase ce nouveau avec le contexte, l’organisation et les membres de l’équipe.
Chacun doit s’adapter à cette nouvelle situation :

     Vous                                 : prendre le temps

     Lui                                    : écouter

     Les membres de l’équipe   : comprendre et accepter

Ainsi chacun pourra se sentir à l’aise dans le nouvel environnement commun.

En cours d’intégration, vous devez faire un suivi régulier en face à face avec lui (minimum 1 contact formel par semaine).

L’intégration est la finalisation d’un processus long et complexe qui vous sert à valider votre opération de recrutement.
Tous les doutes dans cette période doivent faire l’objet d’un échange avec votre collaborateur.

La réussite du recrutement est acquise par l’intégration.

  • Suivi et accompagnement

Le suivi et l’accompagnement doivent se faire autant sur les aspects techniques que sur la capacité de votre collaborateur à s’intégrer dans l’organisation en place.

Pensez toujours :

Que doit-il apporter à l’équipe pour qu’elle progresse ?

  • Bilan pour prévoir

A l’issu, faites le point sur le recrutement et l’intégration pour anticiper le suivant.

Quelques minutes pour écrire vos bonnes pratiques.

Sachez investir du temps pour optimiser le recrutement suivant.

Quelques incontournables :

  1. L’apport est dans la différence des individus.
  2. Quel est l’apport pour l’équipe ?
  3. Un mauvais recrutement est toujours un mauvais investissement.
  4. Chaque mutation, chaque nouvelle mission, chaque nouveau collaborateur doit être accompagné pour une bonne intégration des personnalités et l’acquisition des compétences.

Nous contacter